S’il n’existe pas de format prédéterminé que tout recruteur doit respecter, certaines questions sont très populaires lors des entretiens et l’idéal est de les anticiper.

Mais comment préparer cet entretien qui vous mènera peut-être vers le stage ou le job tant désiré ? Une préparation est nécessaire avant de s’y présenter. Effectuer un travail qui servira à nouveau lors de prochains entretiens  embauches reste un investissement de temps minime au vu des bénéfices.

À lire : comment réussir un entretien d’embauche ?

Comment préparer son entretien d’embauche :

Prendre un peu de son temps, assis face à une feuille de papier afin d’y écrire toutes les questions éventuelles et les réponses est sûrement ce qu’il y a de mieux pour que l’exercice soit utile. Cela permettra à votre cerveau de retenir plus facilement les informations. Enfin pour les adeptes du last-minute qui veulent avoir de quoi « réviser » sur le trajet, écrire ses notes sur un carnet permettra de les relire et de se préparer à l’idée de convaincre et impressionner le recruteur avec assurance.

Quelles sont les questions pièges récurrentes :

> Qui êtes-vous ? : Le recruteur ne pose évidemment pas la question de cette manière. « Présentez-vous », « quels sont vos qualités / vos défauts ? » : Il cherche en réalité à cerner votre personnalité et vous devrez adapter vos réponses au poste convoité, que ce soit en rapport avec un parcours, ou des qualités. Il faut d’ores et déjà faire comprendre que le poste est fait pour vous, c’est ce qui intéresse le recruteur.

> Vos expériences et compétences : Votre parcours en dit long sur votre aptitude ou non à vous adapter au poste proposé et à réussir. C’est pourquoi chaque recruteur va vous interroger sur vos expériences professionnelles et vos connaissances dans certains domaines. Que savez-vous faire ? Qu’aimez-vous faire ? Dans quels domaines êtes-vous performant ? En résumé, qu’allez-vous concrètement apporter à l’entreprise ?

> Les questions sur la curiosité du candidat : La curiosité est une qualité évidente que le recruteur retiendra forcément de votre profil. Elle atteste d’un esprit d’ouverture, d’un sens de l’observation qui peut être profitable à l’entreprise et prouve votre intérêt pour l’entreprise, ce qui n’est pas négligeable.

> Vos ambitions : Parlez de vos projets à court, moyen et à long terme.  Assurez-vous d’être en accord avec la proposition de poste, c’est ce que le recruteur va vérifier à travers cette question. La rémunération peut être évoquée comme attrait, mais ne doit pas être l’objet principal de votre intérêt pour le poste. Pourquoi devrions-nous vous embaucher ?

> Vos motivations pour le poste : Si vous vous êtes préparé convenablement pour l’entretien d’embauche, vous devriez connaître les valeurs de l’entreprise, les objectifs et les produits / services. Utilisez ces informations pour exprimer à quel point vos objectifs correspondent à l’esprit de l’entreprise et combien vous apprécierez de pouvoir travailler pour elle.

À lire : prouver son identité en ligne

Répondre aux questions pièges du recruteur :

Quoiqu’il advienne ne mentez pas, cela ne mènera à rien d’intéressant. Et si votre recruteur s’en rend compte, cela peut vite devenir gênant.

Si vous souhaitez prouver vos compétences et expériences pour arriver encore plus confiant face à votre interlocuteur, pensez à vous inscrire sur Opale.io. Notre plateforme permet de certifier vos diplômes ou vos recommandations. Souvenez-vous qu’il ne faut pas se contenter d’affirmer, mais il s’agit aussi de justifier vos propos par des exemples concrets pour convaincre le recruteur. Cela permettra un échange constructif, et positif.

Laissez un commentaire :