Le CV est le premier point de contact entre un candidat et le recruteur. Pourtant, plus de 50% des CV ne refléteraient pas la réalité et près de 75% d’entre eux contiennent à minima une information erronée.

Bon nombre de candidats tentent d’enjoliver la réalité pour mettre toutes les chances de leur côté, principalement sur leurs niveaux en langues, le type de formation, leurs compétences et la durée des expériences antérieures.

Le problème est que cette fraude aux compétences coûte du temps et peut coûter de l’argent aux entreprises. Cela peut même s’avérer hyper risqué si le candidat candidate pour un emploi réglementé.

Vérifier les diplômes et qualifications d’un candidat :

Vérifier les informations lors d’un entretien est un bon moyen de se rendre compte de ces incohérences. Un candidat ne peut pas, ou difficilement, mentir spontanément durant la totalité d’un entretien sans buter sur certaines questions, ou se perdre lui-même dans ses allégations. Pensez donc à vérifier les expériences et les diplômes en demandant par exemple des précisions sur des projets ont été menés dans une entreprise, ou l’année d’obtention d’un diplôme.

Un moyen encore plus efficace a été mis en place récemment : confier la vérification à un tiers. De nouvelles plateformes web permettent à tous les recruteurs qui le souhaitent de vérifier les documents nécessaires à une candidature : identité, diplômes, recommandations, expériences professionnelles et formations.

Il suffit pour cela que le candidat s’inscrive sur le site www.opale.io, et transmette ses documents à notre équipe qui se chargera de vérifier et certifier les documents (Il faut compter quelques heures pour une vérification simple et jusqu’à 36H maximum pour la vérification de l’adresse postale).  Le candidat pourra ensuite partager avec le recruteur un code à usage unique pour lui donner accès à son profil vérifié. Le candidat peut réutiliser ce profil avec tous les autres recruteurs qu’il rencontrera.

Ainsi, vous ne ferez plus jamais partie des recruteurs à qui l’on ment !

Laissez un commentaire :