Aujourd’hui face à la dureté de la concurrence, de nombreuses personnes choisissent de gonfler de manière plus ou moins importante leur curriculum vitae (CV). Toutefois les recruteurs sont de plus vigilants par conséquent et pour sortir du lot il vaut mieux jouer la carte de la sécurité.

La sécurité se traduit par une certaine présentation de votre CV qui viendra certifier que vous êtes de bonne foi et rassura votre futur employeur. Voici nos quelques conseils pour prouver que votre CV est vrai.

Quels sont les éléments sécurisants pour le recruteur ?

Vos diplômes :

Dans la partie « diplômes » inscrivez :

  • L’intitulé précis des différents diplômes ;
  • L’institution qui vous les a délivrés ;
  • La date à laquelle vous les avez obtenus ;
  • Les référents de vos différents diplômes, au moins celui du dernier. Inscrire le référent peut paraître superflu toutefois il permet de prouver votre bonne foi quant à l’obtention de votre diplôme, car votre employeur pourra appeler votre référent afin d’obtenir une confirmation.

Vos expériences :

Dans cette section, indiquez :

  • L’intitulé précis de votre poste ;
  • La dénomination sociale de l’entreprise ;
  • La période pendant laquelle vous avez exercé votre mission ;
  • L’identité de votre supérieur. Vous pouvez y ajouter le numéro de téléphone de sa ligne directe ou son courriel afin que le recruteur puisse le joindre.

Les langues étrangères :

N’hésitez pas à passer des tests :

  • En anglais : TOEFL, TOIEC, Cambridge …
  • En allemand ou encore en espagnol rapprochez des instituts tels que le Goethe Institut ou l’Institut Cervantes.

En conclusion, facilitez le travail du recruteur en lui donnant des preuves (référents, tests…) qui le mettront en confiance.

À lire : Que doit contenir un CV ?

Quelles sont les conséquences d’un mensonge pour vous ?

La jurisprudence montre que mentir sur son expérience est tout aussi grave que mentir sur ses diplômes dès lors que la situation professionnelle antérieure était un élément déterminant de l’embauche. Dans une telle situation, la sanction est généralement un licenciement.

Dans tous les autres cas, un licenciement n’est pas toujours prononcé toutefois il existe d’autre sanction à la portée de l’employeur tel qu’un avertissement. Une telle sanction peut-être problématique dans la mesure où, comme nous vous l’indiquions un peu plus haut, très souvent les recruteurs appellent les anciens employeurs par conséquent tout finit par se savoir.

Autrement dit ne mentez pas vous avez trop à perdre, restez honnête et prouver votre bonne foi.

À ce titre, ayez une longueur d’avance sur vos concurrents grâce à notre service Opale.io, vous permettant de certifier votre CV en quelques clics. Nous nous chargeons de vérifier et valider chacune des informations que vous avez indiquées vous permettant ainsi de présenter un curriculum vitae véridique et sécurisant pour le recruteur.

Inscrivez-vous gratuitement pour vérifier et prouver votre CV.

À lire : comment bien rédiger votre lettre de motivation

Laissez un commentaire :